06/2022
4 min

Sanitaire

Aux HCL, la réalité virtuelle trouve sa place en soins palliatifs.

Corentin Metgy
Corentin Metgy
Co-fondateur & Président

Depuis 2020, le service de soins palliatifs de l’Hôpital Lyon Sud des Hospices Civils de Lyon (HCL) utilise les casques de réalité virtuelle Lumeen et les retours sont excellents. L’objectif de ce service est de soulager les douleurs physiques et de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle. Lumeen y trouve alors toute son utilité.  Dorothé Decrept, Cadre de santé nous explique : “Le résultat est immédiat ! Ils vous disent tout de suite s’ils ont apprécié ou non et pour 95% des patients, c'est une vraie satisfaction”. Mais alors, quels sont les bénéfices thérapeutiques et sociaux qu’apporte la réalité virtuelle en soins palliatifs ?

1) L’approche globale des soins palliatifs

Les soins palliatifs sont des soins actifs délivrés dans une approche globale de la personne atteinte d'une maladie grave, évolutive ou terminale. L’objectif des soins palliatifs est de soulager les douleurs physiques et les autres symptômes, mais aussi de prendre en compte la souffrance psychique, sociale et spirituelle. Loin de l’image de mouroir que beaucoup peuvent en avoir, ils sont souvent un service de transition pour les patients avant de rentrer chez eux. La démarche palliative ne se limite pas à la fin de vie. Au contraire, elle est d’autant plus efficace qu’elle est mise en œuvre dès l’annonce d’une maladie grave dont on sait qu’elle ne guérira pas ou lors de la survenue d’une complication sévère. « Dans le service, il nous arrive régulièrement de revoir des patients au cours de différents séjours. Il y a un patient que nous suivons depuis près de 10 ans !, souligne le Pr Elise Perceau-Chambard, cheffe du service. Les unités de soins palliatifs sont des centres d’expertise et de ressources dans de nombreuses situations, en particulier pour les symptômes rebelles et en premier lieu, la douleur. C’est savoir trouver les traitements qui vont soulager les patients et pour cela il faut être rapide et efficace, car nos patients ne peuvent pas attendre.».

2) Les bienfaits thérapeutiques de la réalité virtuelle en soins palliatifs

Depuis quelques années, la réalité virtuelle est utilisée en soins palliatifs dans le monde entier et, comme le démontrent plusieurs études cliniques, plusieurs bienfaits thérapeutiques s’en dégagent. Sur les 18 études publiées entre 2007 et 2018, 12 (dont 9 essais contrôlés-randomisés avec une qualité méthodologique reconnue) ont montré une diminution statistiquement significative de la douleur grâce à l’utilisation de la réalité virtuelle pendant les soins, soit associée à un analgésique et comparée à l’analgésique seul, soit utilisée comme seule prise en charge de la douleur et comparée à une autre distraction comme les jeux sur téléphone ou la télévision (Méta-analyse de Smith et al., (2020). Par ailleurs, en 2019, des chercheurs de l’université d’Osaka au Japon ont réalisé une étude sur 20 patients âgés avec un cancer en phase terminale en soins palliatifs et ont démontré que l'immersion en réalité virtuelle avec Google Earth VR réduisait la douleur de 51% et l’anxiété de 69%*.

Tom Muselet, aide-soignant à l’Unité de soins palliatifs de l’Hôpital Lyon-Sud, nous explique : “On utilise beaucoup Lumeen pendant des soins douloureux ou anxiogènes pour le patient et on retrouve vraiment un effet rapide. Souvent, les patients ne se souviennent même plus du soin”. De plus, la réalité virtuelle peut agir comme thérapie non-médicamenteuse ou en complément de traitements anxiolytiques ou antalgiques afin de réduire la consommation de médicaments qui ont parfois des effets secondaires indésirables. Pour Audrey Ringot, cheffe de projet à la Coordination Cancérologie de l’Hôpital Lyon-Sud : “Le recours à l’utilisation du casque en complément des opioïdes est plus bénéfique que l’opioïde seul. C’est très efficace lors de soins douloureux”

3) Les bienfaits sociaux de la réalité virtuelle en soins palliatifs

La réalité virtuelle permet  aux patients de s’échapper du contexte de maladie et de la chambre d’hôpital. Elle leur offre des moments de rêve, de partage, qui ont une influence bénéfique sur des facteurs socio-culturels (gestion du quotidien, vie sociale et professionnelle en suspens, image personnelle) et spirituels (le devenir) liés à la maladie et la fin de vie. Pour Rémi, un patient utilisateur des casques de réalité virtuelle, c’est une bouffée d’air frais : “Quel que soit le film choisit, c’est le pouvoir de s’échapper. On pousse les murs de la chambre dans laquelle on est”. Le module évasion de Lumeen fait vivre des moments extraordinaires et favorise le bien-être. Ce sont des vidéos en immersion complète, sur le thème de la nature, de la culture, du voyage : vous pouvez nager avec les dauphins, admirer les aurores boréales en Alaska, ou encore visiter le Grand Canyon. “C’est une parenthèse hors du temps.”, confie Monsieur D, 58 ans; “J’ai oublié un instant que j’étais en soins palliatifs”. 

En plus de cela, la réalité virtuelle ravive les bons souvenirs et resserre le lien avec les proches. Les patients en soins palliatifs demandent souvent à revisiter les endroits qu’ils ont aimés, comme le lieu de leurs vacances ou de leur mariage. “Ça me rappelle les voyages que je faisais avec mon mari.” témoigne Jeannine Frot après son escapade au Japon. Le programme Réminiscence de Lumeen permet justement de répondre à ce besoin en transportant ces personnes n’importe où dans le monde grâce à Google Map. « Nous utilisons aussi Lumeen pour permettre à nos patients de partager des souvenirs de voyage par exemple ou des expériences avec des membres de leur entourage, lors de visites », explique Dorothée Decrept, la cadre du service. Ces précieux souvenirs sont apaisants et réconfortants. Évoquée précédemment, l’étude Japonaise de l’Université d’Osaka a également mis en évidence une amélioration significative du bien-être (51%) après une séance de réalité virtuelle avec Google Earth VR. 

4) Conclusion

En soins palliatifs, la réalité virtuelle améliore indéniablement le parcours de soins. Simple d’usage, elle peut être déployée en moins d’une minute et offre de vrais bénéfices aux patients. De plus, elle contribue à y mettre de la vie et à lutter contre les idées reçues: l’objectif des soins palliatifs n’est pas d’aider le patient à mourir, mais plutôt de l’aider à vivre de la manière la plus confortable et bienveillante possible.

Nous sommes ravis des retours de l’équipe du service de soins palliatifs de l’Hôpital Lyon Sud avec un projet d’étude clinique est en cours de rédaction. Affaire à suivre donc.

Ressources :

"Niki, Kazuyuki, Yoshiaki Okamoto, Isseki Maeda, Ichiro Mori, Ryouhei Ishii, Yoshinobu Matsuda, Tatsuya Takagi, and Etsuko Uejima. "A novel palliative care approach using virtual reality for improving various symptoms of terminal cancer patients: a preliminary prospective, multicenter study." Journal of palliative medicine 22, no. 6 (2019): 702-707."

Niki, Kazuyuki, Megumi Yahara, Michiya Inagaki, Nana Takahashi, Akira Watanabe, Takeshi Okuda, Mikiko Ueda, Daisuke Iwai, Kosuke Sato, and Toshinori Ito. "Immersive virtual reality reminiscence reduces anxiety in the oldest-old without causing serious side effects: a single-center, pilot, and randomized crossover study." Frontiers in human neuroscience (2021): 595.

Smith, V., Warty, R. R., Sursas, J. A., Payne, O., Nair, A., Krishnan, S., ... & Vollenhoven, B. (2020). The effectiveness of virtual reality in managing acute pain and anxiety for medical inpatients: systematic review. Journal of medical Internet research, 22(11), e17980.

https://www.parlons-fin-de-vie.fr/la-fin-de-vie-en-pratique/les-soins-palliatifs/ 

https://www.sfap.org/rubrique/definition-et-organisation-des-soins-palliatifs-en-france

https://www.chu-lyon.fr/soins-palliatifs-une-demarche-qui-ne-se-limite-pas-la-fin-de-vie

S'inscrire à la newsletter.

email@contact.com
Je m'inscris
01
La fondation prolonge l’engagement
02
Notre solution de réalité virtuelle
03
Programmes culturels immersifs adaptés aux personnes âgées

Testez Lumeen pendant 21 jours.

Essayez Lumeen auprès de vos résidents ou patients, sans engagement.
Demandez votre essai

Plus d'articles sur

le sanitaire

.

5 min
09/2020
Le potentiel de la réalité virtuelle en psychomotricité
Lire l'article
1 min
02/2021
Lumeen dans le top 5 des startups VR de 2021 !
Lire l'article